Accueil > RISQUES ET PRéVENTION > Machines et équipements de travail > Les sorbonnes

Imprimer

Les sorbonnes

Définitions :

Les sorbonnes sont  utilisées pour la protection des laborantins contre les polluants  gazeux et particulaires générés dans le volume de travail, à l’exclusion des micro-organismes et des particules radioactives.

Elles peuvent également agir comme extracteurs de polluants dégagés massivement par des fuites accidentelles. A l’exception de la manipulation des acides perchloriques et fluorhydrique et de leurs dérivés, la norme ne prévoit pas explicitement l’épuration de l’air avant son rejet bien qu’elle puisse être réalisée.

Travail encadré d’étudiant

Les sorbonnes

Acquisition d’une sorbonne :

Comme tout autre dispositif de ventilation, la décision d’acquérir une sorbonne doit être prise à l’issue d’une réflexion approfondie afin de répondre à plusieurs questions :

Réglementation :

Code du travail :

Dans le cadre de cette réglementation les sorbonnes sont à considérer comme des dispositifs de captage et les laboratoires comme des locaux à pollution spécifique qui doivent recevoir une ventilation dite de compensation destinée à assurer une entrée d’air neuf correspondant au débit d’air extrait par les sorbonnes et autres dispositifs par les sorbonnes et autres dispositifs présents dans les laboratoires.

Normes :

NF-EN 14175 est un groupe de six normes (1, 2, 3, 4, 5, 6) s’adressant aux constructeurs, concepteurs, installateurs et utilisateurs de sorbonnes de laboratoires.

Au regard de la réglementation il y a obligation pour l’employeur :

  • de mettre en œuvre les principes généraux de prévention : l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale des travailleur… ;
  • d’évaluer les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs et transcrire le résultat de cette évaluation dans le document unique ; 
  • de prendre les dispositions nécessaires pour assurer les secours ; 

Rappel : les membres du  CHS-CT (ou lorsqu’il n’existe pas les délégués du personne), doivent :

  • être associés sur les actions de formations à la sécurité ;
  • avoir accès au document unique d’évaluation des risques.

Fabricant, installateurs, utilisateur :

Trois acteurs interviennent dans la mise en place d’une sorbonne neuve : le fabricant, l’installateur et l’utilisateur.

Il est fortement conseillé que l’utilisateur établisse un cahier des charges qui apporte au fabricant et à l’installateur les informations qui leur seront utiles pour proposer une Sorbonne adaptée et l’installer sans devoir surmonter des difficultés imprévues.

  • Informations fournies par l’utilisateur au fabricant
  • Informations fournies par  l’utilisateur à l’installateur
  • Avant installation : informations fournies par le fabricant à l’utilisateur qui doit les transmettre à l’installateur 
  • Après installation : informations que  l’utilisateur doit recevoir de l’installateur

Spécifications relatives

Si l’on veut adopter une démarche cohérente, il faut que les précautions prises lors du choix de la sorbonne soient complétées par les conditions d’installation qui favorise son bon fonctionnement.
Par ailleurs obtention d’un bon niveau d’efficacité intrinsèque des sorbonnes passe par quelques recommandations relatives à la sécurité.

À l’installation :
Trois aspects sont à considérer : la ventilation de compensation du laboratoire ; l’emplacement de la sorbonne dans le laboratoire ; le système d’extraction de la sorbonne.

À l’exploitation :

  • Règles d’usage : Il s’agit de règles de bon sens qui doivent être appliquées par les opérateurs.
  • Contrôles périodiques : Le plan de contrôle et de maintenance doit regrouper les points suivants.

A la sécurité
Recommandations relatives à la sécurité. 

Réduction des coûts :

Dispositif de réduction des dépenses énergétiques

Pour réduire les dépenses énergétiques (de chauffage ou de refroidissement) causées par le rejet à l’extérieur de l’air aspiré dans le laboratoire, trois techniques peuvent s’appliquer :

  • la récupération de la chaleur sur l’air extrait ;
  • la variation du débit extrait en fonction de la surface de l’ouverture ;
  • l’alimentation partielle des sorbonnes en air auxiliaire.

Amélioration des sorbonnes existantes

Une procédure d’amélioration de sorbonnes repose sur l’examen global de la situation, sans dissocier les sorbonnes de leur environnement.  Des mesures correctives peuvent y être apportées.

Date de dernière mise à jour : 30.09.2014

Travail encadré d’étudiant

Les sorbonnes

N'hésitez pas à consulter la banque d'images libres de droits du Master PRNT à Marseille (Prévention des Risques et Nuisances Technologiques).
De nombreux thèmes y sont abordés tels que brûlures, risque chimique, chute de hauteur, déplacement, EPI, propreté, …

© Santé et Sécurité au Travail en PACA - Plan du site - Mentions légales - Nous contacter - Crédits