Accueil > RISQUES ET PRéVENTION > Risques chimiques et CMR > Pour en savoir plus > Par secteurs > Menuiserie

Imprimer

Menuiserie

A/ Une dynamique régionale

Depuis plusieurs années, la DRTEFP PACA, en collaboration avec les acteurs du secteur (les 2 branches patronales –CAPEB et FFB- le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat  et les 5 organisations syndicales de salariés), le Conseil Régional, l’ARACT et les services de santé au travail, contribuent à l’impulsion chez ces professionnels, d’une dynamique de prévention pour exemple :

Prévention en action : la menuiserie

Un guide destiné à aider les menuisiers à mettre en place la démarche d’évaluation des risques et s’inscrivant dans le cadre d’une action collective de branche menée dès 2002/2003 dans les Hautes-Alpes

Fiche d’informations destinée à rappeler aux professionnels concernés les risques liés aux poussières de bois.


En prolongement de ses actions, la DRTEFP propose, depuis 2007, en partenariat avec la chambre régionale des métiers, la CAPEB régionale, la médecine du travail, le conseil régional, et la CARSAT, aux entreprises de la région volontaires et qui souhaitent entrer dans le cadre d’une action collective, de bénéficier d’un accompagnement personnalisé et articulé autour :

  • d’un diagnostic de l’entreprise, mené par un consultant spécialisé et destiné à proposer des axes d’amélioration notamment en matière d’organisation du travail, de conformité des installations notamment celles de ventilation
  • au travers d’une sensibilisation/formation des chefs d’entreprises à la prévention des risques professionnels
  • au travers d’aides financières apportées par les différents partenaires : aides à l’investissement via les contrats de prévention proposés par la CARSAT, Fond d’aide à la formation, Fond d’aide au conseil …

Cette opération a concerné plus de 80 entreprises de la région.

Les résultats de cette campagne de contrôle montrent que beaucoup reste encore à faire pour la prévention effective des risques liés aux poussières de bois afin de préserver la santé au travail des salariés de ce secteur.

B/ Dangerosité encore sous-estimée des poussières de bois pour la santé

Bilan de la campagne de contrôles 2008 "Poussières de bois", dossier DRTEFP PACA

INRS : Vous pourrez télécharger à partir de ce site :

  • le guide ventilation dans les menuiseries
  • le guide ventilation sur les cabines de peinture

C/ Risque ATEX méconnu

Pour vous documenter sur le risque ATEX.

Quelques recommandations (non exhaustives) applicables aux menuiseries

En cas d’installation de filtration/dépoussiéreur :

  • Une installation de dépoussiérage conforme à la réglementation ATEX doit être protégée contre les effets néfastes de l'explosion d'une ATEX. Pour information, le principe de filtres à manches disposés en caisson (cf. schéma qui suit) a fait ses preuves dans tous les secteurs de l'industrie.
  • Il s'agit d'un caisson équipé de manches qui sépare une partie inférieure contenant l'air empoussiéré et une partie supérieure contenant l'air dépoussiéré.
  • Le filtre est installé à l'extérieur des locaux, ainsi que la canalisation qui refoule l'air.
  • Le caisson est protégé contre l'explosion par évent et il existe des modèles simples et fiables qui permettent de déterminer la dimension de l'évent à installer sur le filtre pour assurer sa résistance. L’évent est disposé de façon à ce que le personnel, en cas d’explosion, ne soit pas soumis au jet de gaz chauds sortant de l'évent.

Figure 2 : Schéma d'un filtre à manches qui peut être protégé contre l'explosion

Cas du cyclone

La récupération des poussières peut également s’effectuer au moyen d’un cyclone ; Le principe est le suivant : un mouvement rotatif du flux projette les particules de poussières vers les parois extérieures du cyclone. Les poussières glissent le long des parois et tombent dans un récipient à poussières. Puis, l’air « épuré » est évacué vers l’extérieur. Un cyclone, à la différence d’un système de filtration à manches (risque de colmatage, de formation ATEX au moment du décolmatage, et exigeant maintenance régulière et changements périodiques des filtres), de par sa conception limite les opération de maintenance ultérieure sur l’ouvrage et le risque de formation ATEX. Dans le cas où une explosion surviendrait,le cyclone est protégé vis-à-vis du risque de surpression par la mise en place de panneaux horizontaux formant évents sur la partie plane en haut de l’évent (et reliés entre eux par des joints mastiqués non secs).

Brûlage des copeaux et sciures

Tout système d'alimentation d'une chaudière en copeaux doit être conçu pour éviter un retour de flamme de la chambre de combustion de la chaudière vers le système d'alimentation et vers le silo qui est généralement situé en amont ; ce silo doit lui-même être protégé par évent contre l'explosion, ce qui suppose que sa résistance mécanique soit d'au moins 100 mbar.

Cabines de peinture et de vernissage

Les cabines de peinture et de vernissage exploitées en menuiserie sont des installations où la réglementation ATEX doit être appliquée, dès lors que les produits mis en œuvre sont inflammables ; Il est à préciser :

  • qu’une ventilation suffisante des cabines empêche la formation d'ATEX,
  • que les préparations de mélanges doivent être réalisées sous ventilation,
  • que la ventilation de la cabine doit être asservie à l’utilisation du pistolet de peinture.  

Cf : pour en savoir plus : Point sur les normes AFNOR applicables s’agissant des cabines de peinture (pulvérisation)

Date de dernière mise à jour : 30.09.2014

N'hésitez pas à consulter la banque d'images libres de droits du Master PRNT à Marseille (Prévention des Risques et Nuisances Technologiques).
De nombreux thèmes y sont abordés tels que brûlures, risque chimique, chute de hauteur, déplacement, EPI, propreté, …

© Santé et Sécurité au Travail en PACA - Plan du site - Mentions légales - Nous contacter - Crédits